Comment je gère mon stress… Petit guide

La gestion du stress

Le stress est une réaction d’adaptation dans le but de faire face à une situation menaçante, inconnue ou imprévisible. Toutefois, par nos pensées, nous créons et maintenant souvent un état de stress malgré que notre système a besoin de revenir à l’état normal de sérénité ou de récupération. Si le stress est trop intense ou se prolonge, il s’installe donc un état d’épuisement. C’est pour cela qu’il est important d’entrevoir une bonne gestion du stress afin de créer les réactions physiologiques, émotionnelles et psychologiques appropriées et nécessaires à l’action et de retrouver notre équilibre le plus tôt possible.

Et si j’évitais, ce serait moins compliqué!

La fuite peut être utile quant à certaines situations dangereuses. Cependant, lorsque l’évitement, ou toute stratégie vous empêche d’affronter ou de gérer un problème, ceci est nocif sur les plans émotifs, psychologiques et physiques.

Les stratégies dysfonctionnelles

 La négation (le déni)
 La diversion, l’évasion ou la mise à distance, la fuite ou l’isolement
 Le défoulement émotif

Toute diversion peut créer une dépendance et détruire nos relations et notre vie professionnelle. L’a fuite accentue les problèmes tout simplement parce qu’il nous empêche de les résoudre. Consommer de l’alcool, des drogues, de la nourriture, provoquer des disputes pour se détourner du problème, la cyberdépendance, les jeux électroniques l’obsession du téléphone mobile et plusieurs autres choses peuvent servir de diversion pour fuir la réalité. Le défoulement émotif sert à focaliser sur ses émotions négatives et de les exprimer au lieu de chercher un moyen de régler le problème qui en est la source. Cette stratégie entraîne chez vous une augmentation des hormones de stress, crée des conflits et entraîne l’éloignement des autres qui pourraient vous aider et vous supporter ce qui ne réussit qu’à empirer les choses.

Les stratégies proactives

Puisque la fuite ne fonctionne pas, que faut-il faire? Être proactif ! C’est-à-dire tenter de faire coopérer les différents niveaux du cerveau (reptilien, émotionnel et cognitif) à l’aide de différentes stratégies. Il
est possible de modifier nos modes de pensées, nos émotions et nos comportements par l’apprentissage de nouveaux modes de fonctionnement. Il faut pratiquer ses nouveaux comportements pendant au moins 6 mois afin que l’apprentissage devienne une procédure, un réflexe.

La réaction au stress comporte trois volets soit cognitif, émotif/physiologique et comportemental. Il faut donc travailler sur les
trois plans ce qui nous donne une plus grande gamme de stratégies pour y faire face.

Trois stratégies gagnantes

1. Connaissance de soi
 Comprendre son stress
 Conscience de ses pensées  Connaissance de ses besoins

2. Gérer les réactions physiologiques

3. Habitudes de vie saine

La connaissance de soi

Comprendre son stress. Il s’agit de la première étape et d’une importante clé pour bien gérer son stress. D’abord, dentifier la source de votre stress ainsi que votre niveau de stress

Stratégies à court terme

La compréhension de votre réaction aux situations stressantes est un premier pas vers le développement de votre capacité à diminuer votre niveau de stress. Si nous décidons qu’une situation est stressante, nous appliquons la réaction de danger soit << de lutte ou de fuite >>, causant une montée d’adrénaline et de cortisol, entre autres…

Écoutez votre corps !  

Lorsque le cœur bat à toute vitesse, que votre visage et votre corps deviennent chauds, que vous respirez plus rapidement, que vous suez, et que vous vous sentez fâcher ou que vous avez peur, c’est signe que vous faites une réponse au stress. 

Trois stratégies rapides!

  1. Connectez-vous sur votre respiration « abdominale », sentez bien l’inspiration et l’expiration passer à travers votre cœur en retenant quelques secondes à chacune d’elle. Souriez et imaginez que votre rythme cardiaque ralentit. Ainsi, vous ne pensez qu’à votre respiration, dans le moment présent, déconnectez de la pensée menaçante et créez la cohérence cardiaque.
  2. Faites croire à votre cerveau que la situation n’est pas menaçante en pensant à quelque chose de positif, de plaisant et d’apaisant (une image, un événement, un moment, une blague, une chanson) et souriez pour essayer d’atténuer votre réponse au stress.
  3. La réponse au stress est de mobiliser l’énergie pour un éventuel combat ou une fuite. Utilisez cette énergie accumulée en marchant, en montant les escaliers, en contractant vos muscles, pliant vos jambes, en dansant, faites de l’auto-massage et faites-le en souriant …Soyez créatif!

Si vous venez de vivre le stress, vous aurez besoin de plusieurs minutes pour retrouver un certain calme, pour mieux vous concentrer et réfléchir. 

Ouvrez votre champ des possibles avec la Sophrologie


ORIGINES ET DEVELOPPEMENT DE LA SOPHROLOGIE

La sophrologie a été créée en 1960 à Madrid par le professeur Alfonso CAYCEDO, neuropsychiatre, pour aider à soulager les souffrances des malades. Elle s’est développée dans un premier temps dans le milieu médical, clinique et thérapeutique.
Quelques années plus tard, l’utilisation de la sophrologie dans les milieux du sport de haute compétition par Raymond ABREZOL amène le professeur CAYCEDO à élargir la sophrologie au domaine social et pédagogique.
On observe depuis plusieurs décennies combien nos sociétés sont exposées à de nombreuses modifications en lien avec une croissance extrêmement rapide, modifications pour lesquelles nous n’avons pas été préparé. Cette évolution irréversible modifie profondément les systèmes de référence et les valeurs qui ont été les nôtres depuis des siècles.

A ses débuts, très largement utilisée dans le domaine médical, la sophrologie présente aujourd’hui un caractère social, préventif et pédagogique qui s’adresse à chacun, de la préparation à la naissance jusqu’à l’accompagnement en fin de vie. 

Elle est ainsi mise au service de toute personne désireuse d’optimiser ses capacités.

DEFINITION DE LA SOPHROLOGIE

La sophrologie est une méthode pratique destinée à mobiliser tous vos potentiels.

 L’entraînement à ses techniques stimule de façon positive les capacités et ressources de l’individu pour renforcer les structures saines de la personnalité.

Elle permet de développer de meilleures capacités d’adaptation aux conditions de vie actuelle en société.

SES APPLICATIONS
Dans le domaine de l’éducation, de la prévention et de la promotion de la santé :
– le monde de l’entreprise : gestion du stress et des conflits, prévention de l’épuisement professionnel, fatigue ;
– le milieu sportif : sport individuel ou d’équipe. Voir les résultats dans le sport de haut niveau ;
– la préparation à la maternité et à la parentalité ;
– l’enseignement, de la maternelle aux études universitaires : difficultés de concentration, lutte contre l’échec scolaire, préparation aux examens, préparation à la vie active;
– difficultés relationnelles entre les parents et leurs enfants. Adolescents en difficultés, violence des banlieues ;
– stress post-traumatique ;
– ré/insertions professionnelles, revalorisation des potentiels, préparation aux entretiens d’embauche ;
– préparation et accompagnement à la retraite ;
– aide en milieu carcéral;
– coaching….
– …..

Désensibilisation Chocs Émotionnels par les Mouvements Oculaires

 

DéCEMO (désensibilisation des chocs émotionnels par les mouvements oculaires) s’adresse à toute personne (de l’enfant – même en bas âge – à l’adulte) souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques. Il peut s’agir de traumatismes « évidents », avec un grand « T », tels les violences physiques et psychologiques, les abus sexuels, les accidents graves, les décès, les maladies graves, les incendies, les catastrophes naturelles, les situations de guerre et attentats, …

Mais il peut s’agir aussi de traumatismes avec un petit « t », qui passent inaperçus et peuvent être la source d’émotions ou de comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparation, fausse couche, avortement, deuil, difficulté professionnelle, etc. …) Ces perturbations émotionnelles s’expriment sous diverses formes : irritabilité, angoisse, cauchemars, tendance à l’isolement, état dépressif, comportement agité voire violent, douleurs physiques, somatisations, régression chez l’enfant, …

D’autres troubles psychologiques relèvent aussi, dans certains cas, de traumatismes récents ou anciens, parfois inconscients : dépression, addictions, troubles du comportement alimentaire, attaques de panique, phobies, … Ces perturbations apparaissent quand notre cerveau est dépassé par un choc traumatique et n’arrive pas à traiter (ou digérer) les informations comme il le fait ordinairement. Il reste bloqué sur l’évènement, sans que nous en ayons conscience, et ce sont les vécus traumatiques non digérés qui sont sources de ces perturbations.

Décemo permet de débloquer les mécanismes naturels de traitement de l’information, et ainsi le traumatisme peut enfin être retraité (ou digéré), même de nombreuses années après.

COMMENT SE PASSE UN TRAITEMENT DECEMO ?

Une préparation est indispensable : des entretiens préliminaires permettent d’établir une relation de confiance entre vous et moi et d’identifier le ou les souvenirs traumatiques à l’origine de ses difficultés. Ces souvenirs seront ensuite retraités, un à un, lors des séances. Il faut parfois plusieurs séances pour traiter un seul souvenir. Les enfants sont traités généralement en présence de leurs proches. Le processus de retraitement activé par la méthode est un processus conscient. Il correspond à ce que fait naturellement notre cerveau quand il ne se bloque pas.

Au début d’une séance Décemo, je demande au patient de se concentrer sur l’évènement perturbant, en gardant à l’esprit les souvenirs sensoriels de l’évènement (image, son, odeur, sensation physique), ainsi que les pensées et ressentis actuels qui y sont associés. Je commence alors des séries de stimulations bilatérales alternées, c’est-à-dire qu’il stimule le cerveau alternativement du côté gauche puis droit, soit par des mouvements oculaires, soit par des stimulations tactiles, soit par des bips sonores. Entre chaque série, il suffit alors que le patient remarque ce qui lui est venu à l’esprit. Il n’y a aucun effort à faire pendant la stimulation pour obtenir tel ou tel type de résultat; l’évènement se retraite spontanément, et différemment pour chaque personne selon son vécu, sa personnalité, ses ressources, sa culture. Les séries de stimulations bilatérales continuent jusqu’à ce que le souvenir de l’évènement ne soit plus source de perturbations et soit associé à des ressentis calmes ainsi qu’à des pensées positives et constructives.

Une séance de Decemo dure de 45 à 90 mn (plus courte chez l’enfant).

A la fin de la séance, vous devez normalement ressentir une nette amélioration de la perturbation liée au souvenir traité, et un soulagement notable

exercice de Sophrologie exercice de stimulation corporelle à base de tensions et de relâchements du corps

Vous n’arrivez plus à vous lever le matin, une boule au ventre, vous êtes épuisé(e), stressé(e) au quotidien et vous rêvez de tout plaquer? Le burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel vous guette, il est favorisé par une conjoncture économique difficile qui mine notre société. Les témoignages de personnes en souffrance se multiplient. Conscientes du danger, les entreprises font de la prise en charge de ces risques psychosociaux une priorité. La sophrologie s’impose alors comme une solution novatrice qui permet d’apporter un bien-être au quotidien.
Voici un des petits exercices qui peuvent vous aider : L´exercice de stimulation corporelle à base de tensions et de relâchements du corps. L’objectif de cet exercice est de redécouvrir les sensations corporelles et de relâcher le corps et le mental.

Pratique de l’exercice :

Je m’installe bien confortablement dans ma posture assis(e) ou allongé(e). Je peux fermer mes yeux pour mieux me concentrer. Et je prend le temps de ressentir tous les points de contact de mon corps contre la chaise, le lit ou le canapé…. Si je suis assis(e) je peux également prêter attention au contact de mes pieds contre le sol…. Je peux également ressentir les vêtements sur ma peau… Je prend le temps de ressentir toutes ces sensations de contact… Présence de mon corps…

Puis je vais expirer profondément en vidant mes poumons… J’inspire lentement sans forcer….Je retiens ma respiration poumons pleins et je contracte doucement tout mon corps de la tête jusqu’aux pieds en oubliant aucune partie…Je maintiens la contraction quelques secondes et je relâche tout mon corps en expirant par la bouche…. Je prend le temps de ressentir toutes les sensations dans mon corps… Peut-être de la détente, une douce chaleur, des picotements, de la lourdeur ou toute autre sensation… J’accueille simplement tout ce qui se passe dans mon corps, chaque phénomène…. Et je peux recommencer encore deux ou trois fois… en prenant bien le temps d’accueillir mes sensations corporelles après chaque relâchement (environ 20sec) ….

Puis je vais prendre le temps pour retrouver mon tonus habituel en m’étirant, en remuant mes mains, mes pieds, en baillant et en rouvrant mes yeux….

Les bienfaits des relâchements/tensions :

Pratiqué régulièrement cet exercice permet de se recentrer sur le corps, sur les sensations et de vivre pleinement le moment présent. Il favorise également la concentration, le relâchement physique et mental, et la libération des tensions inutiles dans le corps.