Mon destin

destin

Depuis la nuit des temps, nous nous interrogeons sur notre avenir…

Dans la Grèce Antique, Oracles de Delphes consultés par les grecs avant toutes décisions, aujourd’hui horoscopes établis par les astrologues en consultant la carte du ciel, lecture dans le marc de café ou encore les cartes de tarot…tous tentent de lire les signes d’un avenir plus ou moins hypothétique. Pourtant, mon avenir pourrait-il être écrit ? Écrit d’avance ? Écrit où ? Écrit par qui ?

Quand j’ouvre mon dico, il me dit que le destin est  « une puissance supérieure qui semble régler d’une manière fatale les évènements la vie humaine, c’est le destin qui la voulu !

Souvent on associe destin à la fatalité et on utilise ce mot pour décrire des événements malheureux. Si ma vie est « écrite » à l’avance, à quoi bon vivre si je n’ai aucune initiative ? Serais-je une marionnette ?
Ma vie serait-elle une fatalité et mon intelligence une option ?

Non ! Non et encore NON, je suis l’artisan de ma vie et donc de mon avenir…

Ma vie, c’est moi qui l’écris, jour après jour, page après page, événement après événement.
Comme tous les êtres humains, je nais, m’éveille, raisonne, décide, donne la vie (ou pas), vieillis… et meurs. Je suis née avec la possibilité d’orienter ma vie.

Constamment, je suis en face de choix à faire. Mon avenir dépend de ces choix . Certains de mes actes ont des conséquences prévisibles, mais jamais écrites d’avance.
Ma liberté me permettra toujours de renoncer à une éventuelle fausse route ou de changer de direction.
Je peux orienter ma vie, lui donner un sens, choisir des valeurs qui me semblent importantes et pour lesquelles je consacre mon énergie.
La vie, ma vie, est donc une succession d’appels auxquels je réponds ou je ne réponds pas.
Mon intelligence, mes choix, mes amours, mes actes, ne sont pas écrits dans les horoscopes, les boules de cristal et encore moins dans du marc de café.

La vie de l’homme dépend de sa volonté ; sans volonté, elle serait abandonnée au hasard.
Confucius