L’épuisement professionnel

Qu’est-ce que l’épuisement professionnel ?

L’épuisement professionnel, communément appelé « burnout », est un état d’extrême fatigue physique, mentale et émotionnelle causée par la présence d’un stress chronique, principalement relié à son travail, son rôle professionnel ou son style de vie (conciliation travail/famille).
Les principales causes d’épuisement professionnel reliées au travail sont :
– La surcharge de travail
– Un manque de reconnaissance de ses pairs
– Un mauvais rapport avec ses managers
– Un manque de participation aux décisions (point de vue individuel et/ou organisationnel)
– Un manque d’information.


Les principales causes d’épuisement professionnel reliées au style de vie :

– Charge de travail imposante et insuffisamment de temps pour le repos et la socialisation
– Attentes élevées et nombreuses de la part de l’entourage
– Beaucoup de responsabilités et peu d’aide
– Manque de sommeil
– Support social déficient.

Les symptômes

L’épuisement professionnel peut se manifester par de nombreux symptômes d’ordre physiologique, psychologique, comportemental et/ou organisationnel :

Physiologiques
Fatigue et épuisement chroniques, infections virales persistantes, migraines, problèmes de concentration, troubles de sommeil, douleurs et tensions musculaires, problèmes de poids, désordres gastro-intestinaux, blessures dues à des comportements hautement risqués.

Psychologiques et émotionnelles
Dépression, désespoir, impuissance, désillusionnement, ennui, anxiété, baisse de l’estime de soi, culpabilité, méfiance, isolement, insatisfaction, frustration, hyper-irritabilité, colère, pertes de mémoire, périodes de confusion, découragement, pessimisme, cynisme, ainsi que des mécanismes de défense comme blâme sur les autres, rationalisation, déplacement et projection.

Comportementales
Absentéisme, toxicomanie, impatience, inflexibilité, baisse de créativité et d’initiative, problèmes de relations interpersonnelles, fréquents mouvements d’humeur, contacts superficiels, hyperactivité non productive, réactions excessives, diminution de la tolérance aux frustrations, désintérêt, désengagement, isolement, accroissement des risques pris au travail et dans les loisirs.

Organisationnelles
Baisse dans la qualité de services, climat d’hostilité, de compétition, de méfiance, conflits d’autorité, communication appauvrie, prise de décision ayant tendance à se faire isolément, augmentation des absences pour cause de maladie, augmentation du taux de roulement, retard au travail.

Pour prévenir l’épuisement professionnel

Plusieurs moyens peuvent être mis en œuvre, tant au niveau personnel que professionnel, afin de réduire et possiblement d’éliminer le stress chronique susceptible de mener au burnout :

▪ Ne pas hésiter à s’appuyer sur son réseau social, à partager ses difficultés avec des personnes de confiance.
▪ Être à l’affût des symptômes physiques et psychologiques liés au stress.
▪ Apprendre à reconnaître le stress et ses causes.
▪ Réévaluer l’organisation du travail avec son supérieur et ses collègues, en tenant compte des besoins de tous, y compris les siens.
▪ Se fixer des objectifs plus réalistes et plus gratifiants, dresser une liste des tâches prioritaires et déterminer le temps requis pour chacune des tâches à accomplir, en collaboration avec son employeur.
▪ Apprendre à dire non quand cela est pertinent ou nécessaire au maintien de sa santé mentale et physique.
▪ Accepter le fait qu’il est profitable et parfois nécessaire de déléguer.
▪ Se réserver des périodes pour « décrocher » durant la journée (heure du déjeuner, pause café).
▪ S’accorder quelques minutes pour se changer les idées (écouter de la musique, méditer, faire des étirements, etc.) à quelques reprises durant la journée.
▪ La technologie permet d’être accessible 24 heures sur 24. Offrir des heures de disponibilité raisonnable à son employeur et tenter de s’y limiter.
▪ Partager ses trucs et ses expériences avec des collègues ou des travailleurs autonomes de son domaine d’expertise.
▪ Examiner ses habitudes de vie. Certaines peuvent contribuer au stress, comme une grande consommation d’excitants (café, thé, sucre, alcool, chocolat, boissons gazeuses). L’exercice physique, quant à lui, peut donner un bon coup de main pour prévenir ou réduire le stress, tout en facilitant le sommeil.
▪ Se réserver du temps pour soi, sa famille, ses amis et ses loisirs.

L’approche des trois R

La démarche à suivre pour éviter l’épuisement professionnel peut également se résumer ainsi :

Reconnaître…les signes avant coureur du burnout.
Rétablir…l’équilibre mental et physique en adressant les causes de stress.
Résilience… face au stress, en adoptant des comportements et des attitudes protectrices.

AméHolis votre cabinet conseil

AméHolis votre cabinet conseil

https://www.ameholis.fr

AMEHOLIS est un cabinet de conseil spécialisé dans la prévention et la gestion des situations de travail critique et des risques psychosociaux et dans l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Notre domaine d’intervention est l’homme au travail et le travail des hommes.
Parler de santé au travail et de qualité de vie au travail est indispensable, même en temps de crise. Derrière ces notions se cachent à la fois des enjeux de santé et des enjeux de qualité de la production, de vitalité et de survie des entreprises.
Si la création de valeur de la décennie écoulée s’est faite par des efforts de productivité, de rationalisation, de mutualisation et de standardisation qui ont donné le sentiment que le facteur humain était standardisé, la crise nous a rappelé que la performance d’une entreprise face aux aléas économiques repose avant tout sur ceux qui la construisent, les Hommes, et sur la qualité des relations entre eux.
AMEHOLIS intervient sur le marché de la prévention des risques psychosociaux (ou RPS).

Le sujet recoupe de nombreux domaines : psychologie du travail, sécurité, santé, bien-être, organisation, management… Dans un contexte de crise et de course à la performance, les pressions sur les salariés sont de plus en plus importantes et amènent des situations de stress et de violence parfois insurmontables (objectifs démesurés, recherche de productivité, perte de sens du métier, pénibilité…). Il résulte de ces risques professionnels et organisationnels des situations de souffrance, appelés « troubles psychosociaux ».

Les symptômes sont divers : épuisement professionnel (burn-out), l’inintérêt au travail (bore-out), harcèlement moral ou sexuel, décompensation, suicides…).
Les impacts financiers sont majeurs puisque « 50 % à 60 % des journées de travail perdues en Europe ont un lien avec le stress au travail » (Source : Agence Européenne Santé 2010).

On parle beaucoup du travail comme facteur de souffrance, mais il ne faut pas oublier que le travail est d’abord un puissant opérateur de santé. Le travail ne se résume pas seulement à la production de richesse, il est espace de construction de l’individu et du « vivre ensemble ». Le sujet y investit son intelligence, son ingéniosité, sa subjectivité, son affectivité et sa personnalité toute entière.

Gestion du stress en entreprise Ateliers Yoga et Sophrologie

Yoga Sophrologie

AméHolis peut participer activement au mieux-être des employés et des cadres au prise avec le haut degré de stress caractéristique du milieu du travail.

Le Centre de Formation se déplace sur vos lieux de travail pour enseigner des alternatives simples, naturelles et durables de gestion et de réduction du stress.

Avec des techniques de relaxation et de bien-être inspirées du yoga et de la sophrologie, AméHolis s’engage à rendre les participants autonomes et responsables dans l’atteinte d’un niveau satisfaisant d’équilibre physique et psychologique.

AméHolis connaît bien la réalité quotidienne en entreprise où stress rime généralement avec performances.  Les techniques offertes par nos spécialistes peuvent sans aucun doute amener une équipe d’employés et de cadres vers une meilleure santé globale et une plus grande sérénité au travail.

Il est reconnu que pour atteindre l’équilibre entre le corps, l’esprit et les émotions, la santé doit être abordée de façon globale. Il est donc souhaitable de bien connaître l’ensemble de ce qui compose notre être pour se réaliser pleinement.
Le stress est l’un des grands fléaux de notre société et coûte cher. On dit qu’environ 75% des consultations médicales sont reliées à des symptômes de stress. Plus de 50% des individus en milieu de travail précisent que leur niveau de stress est élevé. Afin d’éviter le surmenage, il est nécessaire d’apprendre à gérer son niveau de stress. La gestion et la réduction du stress prennent racine dans un esprit calme, une condition essentielle pour pouvoir prendre le contrôle de sa vie, tant au niveau personnel que professionnel.

Pourquoi choisir AméHolis, votre partenaire spécialisé dans le bien être au travail et dans la prévention des risques psychosociaux ?

AméHolis :

– offre des cours de bien-être en milieu de travail en vos locaux mais aussi à l’extérieur de vos locaux (centre de formation en plein centre de ville lyonnais ) ;
– son équipe de consultants en bien-être est formée pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises ;
– ses professeurs sont certifiés, reconnus dans leurs domaines ;
– propose des formules « clé en main »;
– s’engage à mesurer la satisfaction des participants et les effets des techniques enseignées sur leur santé globale.

Alors n’hésitez pas à nous contacter !

contact@ameholis.fr

 

Atelier prévention des addictions en entreprise

Addiction

Les conduites addictives peuvent mettre en danger la santé et la sécurité des salariés. Elles sont notamment à l’origine d’accidents du travail par modification de la perception du risque et/ou prise de risque, par perte d’attention ou de vigilance, par mise en danger du salarié lui-même ou de ses collègues, etc.

La prévention et la prise en charge des addictions sont nécessaires dans toutes les entreprises.

Notre Cabinet vous accompagne dans la formalisation et la mise en oeuvre d’une prévention des addictions en milieu professionnel.

Objectifs :

Fournir un état des lieux objectif et détaillé des problématiques d’addictions dans l’entreprise

Repérer les situations critiques et les professionnels exposés

Permettre de développer des actions de prévention du risque professionnel addiction

Favoriser le bien-être au travail des salariés

Clarifier le cadre réglementaire et juridique

Formation Entreprise Gestion du temps

Gestion du temps

Autrement Dit et le centre de formation AméHolis vous propose une formation Gestion du temps et des priorités :

OBJECTIFS

Aligner les actions et les priorités sur la vision de l’entreprise,
Analyser vos habitudes de travail et générer la performance,
Gérer la pression et les priorités,
Augmenter sa proactivité et sa crédibilité,
Faire évoluer sa pratique de la gestion d’activités vers la gestion des résultats,
Optimiser son efficacité en gérant mieux son temps, par une meilleure planification.
Négocier les demandes  avec son équipe, ses clients, ses collaborateurs et son supérieur.
Prendre en charge son poste de manière efficace.

Durée de cette formation 1 journée.

Lieu : intra-Entreprise ou dans notre centre de formation à Lyon

Atelier Libérez-vous du stress !

Atelier

La pression que nous subissons au travail et dans la vie nous rend vulnérables au stress. En fait, le rythme de notre époque suscite une véritable épidémie de stress. Le stress détériore la communication et alimente l’agressivité et l’insomnie, il favorise la dépression, dégrade le système immunitaire, bref, il nuit  à la qualité de vie.

Le stress est également la source d’une importante baisse de productivité et il est l’une des causes majeures d’absentéisme au travail.

Avec humour et passion,  Autrement Dit  vous propose la conférence (ou formation) intitulée Libérez-vous du stress et de la pression. Cet atelier démystifie le rôle du stress au quotidien, aide à identifier les symptômes, les facteurs de risques et elle fournit des stratégies éprouvées pour prévenir et gérer le stress.

Vous découvrirez les différentes sortes de stress, vous comprendrez d’où provient votre stress et vous apprendrez à vous connaître pour diminuer la pression que vous éprouvez au travail et dans la vie quotidienne.

Contactez-nous dès maintenant pour connaître les disponibilités, les tarifs ou pour obtenir des informations complémentaires.

Objectifs:

Permettre aux participants de comprendre le cadre dans lequel ils vivent du stress (symptômes, contexte, causes, etc.),
Savoir reconnaître et éviter les mauvaises manières de gérer le stress,
Maîtriser des stratégies pour gérer efficacement le stress et prévenir le burn-out.

Contenu de la conférence (ou formation)

Introduction.

Considérations générales sur le rythme de vie, le contexte de travail, etc.
Découvrez les symptômes du stress au quotidien et au travail.
Les causes du stress au travail et dans la vie de tous les jours : environnement, technologie, pression et responsabilités, rôle de vos pensées, etc.
Les mauvaises manières de gérer votre stress
Comment prévenir le stress ?
Les bonnes stratégies pour gérer votre stress

 

Retour d’arrêt maladie ? Que dois je faire ? Moi, employé(e) et moi dirigeant ?

23671067
23671067

Voilà qu’on est à peine remis de s’être arrêté de travailler, pour diverses raisons, qu’on doit faire face au retour. On passe de la peur de quitter son emploi, à la peur d’y revenir. La peur du regard de l’autre, la peur du regard de soi sur sa propre compétence. Et c’est encore plus difficile lorsque l’arrêt est dû à un problème de santé psychique.

Que vont penser mes collègues ? Comment mon boss va-t-il réagir ? Je ne me sens pas prêt(e), j’ai perdu de l’endurance. Et si je fais une rechute, moi qui vient à peine d’en sortir ? Toutes ces questions sont source d’angoisse. Et pourtant, on l’entend très souvent, «Le travail, c’est la santé!». Et s’il n’en était pas de même pour tout le monde ? Ou pour toutes les circonstances ?

Dans une société de performance comme la nôtre, l’arrêt de travail est souvent mal perçu et mal compris. La difficulté d’y retourner encore plus, preuve en est le trop peu de démarches mises en place pour un retour optimal. Pourtant, les problèmes de santé psychiques sont une des causes principales d’arrêt de travail, et présentent un risque élevé de rechutes. Il serait donc profitable, tant pour les employeurs que pour les employés de bénéficier d’un support particulier en lien avec la réinsertion suite à un arrêt.

Issue de l’entreprise, je pense que le retour au travail est rarement préparé, mais la préparation est pourtant une étape essentielle. Selon moi, il y a une distinction importante, qui est rarement prise en compte : l’état de santé et la capacité fonctionnelle. Dans le cas d’une dépression par exemple, il est possible que la personne soit rétablie. Elle n’a donc plus besoin du suivi d’un thérapeute.  Mais est-ce que cette personne est prête à retourner au travail, comme si de rien n’était?

Il est important de rappeler qu’un arrêt de maladie n’est pas une session de vacances. Et pourtant, souvent, on s’attend à ce que la personne revienne fraiche et disponible, efficace et performante, comme si elle avait déjà eu assez de temps pour se remettre.

Le retour au travail peut donc être source d’angoisse profonde pour certaines personnes, et il est important de ne pas affronter cette nouvelle réalité seul(e). Il y a des ressources, des professionnels dans le domaine, qui peuvent aider à jouir d’un retour favorable et valorisant. Car oui, le travail reste une sphère positive, dans laquelle on s’épanouit, on s’améliore, on se valorise, et on prend du plaisir. Et c’est également une sphère qui prend beaucoup de notre temps. C’est pourquoi il est important de pouvoir travailler dans de bonnes conditions.

Alors quelles sont les pistes pour préparer un retour au travail ?

Voici plusieurs suggestions, qui ne sont pas exhaustives, peut-être en auriez-vous d’autres à suggérer.

Prévoir une rencontre avec son supérieur , afin d’établir des objectifs réalistes. Cette rencontre préparatoire évite en plus un stress inutile lors du retour crée par des scénarios catastrophes. Dès le début, les cartes sont ainsi mises sur table, et l’entente est commune. Il est normal d’être fatigué à son retour. D’où l’avantage d’un retour progressif. Cependant, même un retour progressif peut être difficile. Certains contextes de travail sont plus ouverts que d’autres

«Prends ton temps, mais fais vite!». Dans ce contexte, le retour progressif peut être aussi stressant qu’un retour à temps plein, dans un environnement plus souple.

Qu’il s’agisse d’un retour progressif ou non, mieux vaut garder son temps libre (soirs et fins de semaine par exemple) pour du repos.

Sensibiliser le milieu de travail sur les risques psychosociaux est primordiale, un soutien dans le milieu de travail, tant pour l’employé que pour la direction (formation des manager), et de développer des interventions préventives.

Le travail peut être le tremplin pour terminer son rétablissement, d’autant plus si le retour est préparé, suivi, et que la personne ainsi que son milieu de travail sont soutenus.

Comment identifier le burn out ?

burnout

Parmi les symptômes subjectifs du burn out, on trouve ceux qui touchent aux émotions. Des émotions que la personne concernée ne parvient progressivement plus à moduler, entrant dans une colère noire pour ce qu’elle aurait auparavant considéré comme une broutille. Les crises de larmes se succèdent… permettant parfois à l’entourage de soupçonner, voire de soulever, le problème. Heureusement…

Mais quand la famille, les collègues, ne décèlent rien, le burn out renforce ses racines et risque de conduire à une dépression. Il est bon, alors, que chacun (vous, vos collègues, votre conjoint) accepte de reconnaître sur lui-même ces symptômes.

Vous vous sentez irrité par la plus innocente des remarques, par le plus commun des gestes ? Votre confiance en vous régresse tandis que vos envies sont réduites à peau de chagrin ? Vous n’avez plus goût à rien et, malgré votre détachement croissant, ressentez de l’anxiété, de l’insécurité, paniquant à l’idée de vous rendre, le matin, au travail ? C’est qu’en matière d’estime de soi, vous avez connu mieux ! Attention, burnout en vue ! Celui-ci engendre en effet, outre une détérioration de l’humeur, tout un panel de sentiments de frustration et de crainte aiguisée de l’échec… échec que, d’ailleurs vous êtes peut-être convaincu d’attirer…

Ces symptômes du burn out sont d’autant plus insidieux qu’ils sont renforcés par une incapacité de la personne concernée à exprimer ses émotions. Plus elle s’enfonce dans l’épuisement professionnel, moins elle est capable d’en parler pour, peut-être, lui apporter une solution.

Il est donc important de prendre les choses à bras le corps le plus tôt possible. Et de garder à l’esprit que, loin d’être uniquement théorique, le burn out peut très bien faire irruption dans votre vie sans crier gare… Restez donc à l’affût de ses éventuelles manifestations et de tous les symptômes du burn out car il y en a d’autres!

Les symptômes du burn out peuvent être psychiques, interpersonnels ou physiques

Et, surtout, parlez-en. A votre famille, à vos collègues, à votre thérapeute…

Risques psychosociaux


Face à l’émergence des risques psychosociaux, former les managers à la prévention s’avère être un enjeu essentiel. Pour outiller les entreprises sur ce sujet, AUTREMENT DIT vous propose des ateliers prévention.
Si les managers sont souvent pointés du doigt comme vecteurs du stress, ils peuvent aussi être ceux par qui la prévention des Risques Psycho Sociaux (RPS) progresse.

En effet, leur travail au quotidien peut leur permettre de détecter la détresse des collaborateurs, d’identifier les facteurs de stress liés au travail, de mener des actions de prévention des RPS.

Autant d’actions qui ne s’improvisent pas. Les entreprises en sont de plus en plus conscientes et proposent de former les managers à la prévention des RPS.

Alors quelle formation ?

Pour quoi faire ? Comment choisir ?.

Sensibilisation des managers, outillage, ou encore régulation des tensions qui génèrent le stress : l’entreprise doit combiner tout ou partie de ces trois niveaux en fonction de son contexte, de son histoire et des possibilités d’action des managers. Ce faisant, elle peut bâtir un dispositif de formation ad hoc, ayant à l’esprit les intérêts, limites et marges de progression

Espace MG

J’ai le plaisir de vous faire découvrir notre tout nouveau site professionnel dédié au mieux-être à Lyon.
Ce site est complémentaire du site Autrement Dit https://www.schafter-lyon.fr/
Nous l’avons mis en ligne et des nouvelles informations suivront (actualités, ateliers, confèrences…).
Espace de santé, de partage, d’échange, et d’accompagnement de l’être.
Des pratiques et techniques naturelles de santé, en séances individuelles ou en groupes, réalisées par une équipe de professionnels complémentaires et pluridisciplinaires.
Beaucoup de ces pratiques sont issues des grandes médecines traditionnelles, qui abordent l’Être humain dans sa globalité et l’aident à découvrir et développer ses ressources.
http://www.espace-mg.com

Qu’est-ce qui cause le burnout ?

Le Burn out

L’attitude d’une personne ? Ses conditions de travail ?Ou une nouvelle idéologie de la performance ?

Voici trois approches différentes d’un même désarroi aigu dont on sait toutefois une chose : ce n’est pas un état dépressif.

L’humain n’est pas une ressource inépuisable
Lentement nous prenons conscience des limites des richesses naturelles de notre planète.
Nous questionnons l’empreinte de nos activités sur notre environnement. Nous recherchons des solutions qui permettraient un développement plus durable.

Mais qu’en est-il de la personne humaine?

On dirait bien que nous la considérons plus que jamais comme une ressource inépuisable. Avec des facultés d’adaptation sans cesse renouvelables. Un potentiel intellectuel infini qu’on peut toujours mieux exploiter. Et une résistance aux contraintes dont les limites ne demandent qu’à être déplacées.

Dans les entreprises privées comme dans le secteur public, cette croyance inspire des modes de gestion des ressources humaines qui invitent les femmes et les hommes à « se dépasser ».
La même croyance est à l’origine de toute une industrie de la performance humaine qui propose du coaching professionnel, des sessions de team-building, des programmes de gestion du stress, des séminaires de leadership…

Et quand, malgré tous ces efforts destinés à la motiver et à la soutenir, une personne finit par craquer?

Ah? C’est qu’elle n’a pas géré…

Cette réponse laconique interdit d’emblée toute question sur la nature plus ou moins gérable de la situation qui a pu épuiser la personne.

Un peu de recul d’abord…
On comprend bien que la méconnaissance des circonstances qui peuvent mener au burnout s’inscrit dans une certaine logique de gestion des ressources humaines. Celle-ci ne peut (ou ne veut) être remise en cause par ce qu’elle considère comme une défaillance individuelle. Mais…

Mais une réponse trop simple peut mener à des situtations très inquiétantes.

Quand une personne a intériorisé les attentes de sa hiérarchie à tel point qu’elle ne perçoit plus ce qu’elles peuvent avoir de déraisonnable…
Quand une personne nourrit des sentiments d’échec subjectifs sans voir les circonstances objectives qui lui interdisent de réussir…
Quand les symptômes de son mal-être passent de la fatigue passagère à un abattement profond mêlé à des accès d’angoisse, à la confusion, à la perte d’estime de soi…
Dans ces cas, il peut être salutaire de chercher d’autres réponses à d’autres questions. Les contraintes professionnelles que rencontre cette personne sont-elles réellement soutenables ?
Son activité et les décisions que celle-ci suppose sont-elles en accord avec ses convictions ?
Désire-t-elle vraiment développer les compétences que son organisation valorise?

Retrouver individuellement le chemin de l’épanouissement professionnel passe, parfois, par un peu de recul.

Interroger le cadre organisationnel et même sociétal dans lesquels s’inscrit notre activité fait alors appel à la seule ressource qui devrait être infinie : Notre liberté de penser.