Dire « non », ça s’apprend !

Dire non

Dire « non », ça s’apprend.
Parce que cette petite faiblesse n’est pas insurmontable, voici quelques conseils pour vous aider à vous affirmer petit à petit.

1- Écoutez-vous
Si vous avez l’impression de vous sacrifier pour quelque chose ou quelqu’un, d’aller contre votre volonté, vous avez le devoir envers vous-mêmes de refuser.

Apprenez quelles sont vos priorités et vos limites, et tenez-en compte avant d’accepter de rendre un service.

Soyez donc attentifs à ces sentiments qui nous envahissent, ils vous permettront de prendre la bonne décision.

2- Prenez votre temps
N’hésitez pas à prendre le temps de la réflexion.

Ne vous précipitez pas pour répondre à une demande.

Vous avez le droit de dire à votre interlocuteur que vous souhaitez d’abord réfléchir.

Ne répondez pas sous la pression.
3- Cessez de vous justifier
Vous ne voulez pas nous rendre à ce diner qui vous barbe déjà d’avance ? Refusez poliment, mais inutile de vous justifier ! « Non, je ne peux pas » nous semble très suffisant.

Se justifier c’est « reconnaître » une forme de culpabilité alors que vous avez parfaitement le droit de dire « non ».

4- Prenez du recul
Ne culpabilisez pas !
Personne ne va vous juger si vous dites « non » !

Soyez certains que les personnes qui ne savent pas dire non ne sont pas mieux perçues que les autres, bien au contraire..

5- Usez de politesse et de tact
Dire « non », c’est bien, à condition d’y mettre le ton et la forme. Un non sec, brutal, agressif ou agacé sera forcément mal pris.

Exprimez vous avec empathie et diplomatie.

6- Tenez bon
Certaines personnes, n’ont pas l’habitude qu’on leur refuse quoique soit. D’autres ne sont pas habituées à nous entendre prononcer ce « non ».

Ne vous laissez pas déstabiliser et influencer par leurs arguments. Soyez fermes et répétez votre refus autant de fois que cela s’avèrera nécessaire.