Discussion avec mon enfant intérieur

Enfant intérieur

Chacun des moments difficiles que nous avons vécus dans notre vie ont inscrit une blessure dans notre mémoire émotive. Aussi, à chaque fois que nous revivons une situation semblable, la blessure est stimulée et inconsciemment ramenée à la vie, peu importe le nombre d’années qui se sont écoulées depuis l’incident premier. Ce réveil a pour effet de nous faire réagir d’une façon impulsive et parfois même de poser des gestes qui nous paraissent tout à fait incompréhensibles, des comportements où la logique n’a plus sa place. C’est alors notre mémoire émotive qui se défend car elle ne veut plus revivre le traumatisme que nous avons vécu étant enfant.

Pour parvenir à transformer ces événements passés, je dois accepter de prendre contact avec mon enfant intérieur. Apprendre à apprivoiser petit à petit l’enfant qui est en moi, apprendre à lui parler,  lui demander de partager avec moi ce qu’il vit, ses états d’âmes, afin de l’aider à extérioriser les émotions qu’il a refoulées pendant toutes ces années. Car même si je vais à l’autre bout de la planète, mon enfant intérieur blessé est toujours là, en moi. Il me suit partout. Et même si j’essaie de nier son existence, il continuera encore et encore de frapper à la porte de mon cœur pour que je l’écoute, que je l’aide et que je le supporte… C’est aujourd’hui à moi de lui tendre la main !

C’est un travail passionnant, difficile que cet échange  avec son enfant intérieur mais cela vous amenez à une plus grande efficacité au niveau intellectuel, à une plus grande paix intérieure et à une amélioration de la santé physique en général.

Ceux qui ne bougent pas ne sentent par leurs chaînes. Rosa Luxembourg