Féminin Masculin

Féminin Masculin

Avez-vous remarqué comme les préjugés ont la dent dure ? Même si les temps sont à la libération de la femme et à l’égalité des sexes, il reste un  incaculable nombre d’activités qui sont officiellement attribuées à un sexe et que la société a du mal à tolérer chez l’autre. Une fille qui a une activité « typiquement masculine » est un garçon manqué. Un garçon qui fait une activité « réservée aux femmes » est une gonzesse…

Je suis une fille qui aime suivre la mode, qui aime me maquiller, me faire les ongles, me parfumer, prendre soin de moi. Rien de plus normal aux yeux de la société. Mais si un homme ose avouer une seule de ces activités, il est ridiculisé, raillé. Il en va de même pour des centaines d’activités. Ça ne rentre pas dans le moule ! Chacun doit être à la place que la société lui a attribué, et on attend de chaque individu qu’il ait un comportement en accord avec cette place. Sinon, l’être déviant est anormal, incomplet, il a forcément subi un traumatisme ou un événement dans sa vie l’a fait dévier de son droit chemin. Hallucinant non ?

Je suis une fille, être humain de sexe féminin au sens biologique du terme, et pourtant je suis un être corrompu, sur plein de sujets d’ailleurs :

J’aime les voitures.
Je jure, je suis vulgaire dans mes paroles dès que j’en ai l’opportunité. Pourtant je sais me tenir, je suis bien élevée, je sais m’entretenir par écrit et oralement dans les registres de langue les plus variés. Mais j’aime les jurons P****N de B*****L !
J’aime les jeux vidéos, si possible ceux où il faut tout détruire, battre tout le monde et défoncer des voitures.
J’aime les films d’action, les films d’horreur, les films de science fiction (et aussi les dessins animés, les comédies, les films romantiques et les séries « de filles »). 

J’aime les sciences, les sujets techniques, physique, médecine… des domaines et des sujets encore trop souvent réservés aux hommes.
J’aime m’habiller « en mec », avec un jean, des baskets, un T-shirt ou un sweat. Le confort n’est pas l’apanage de la gente masculine mais j’ai aussi des tenues confortables très féminines.
J’ai un très bon sens de l’orientation, il est extrêmement rare que je me perde (si c’est le cas, je demande mon chemin ou je lis une carte, moi !).

Tout ceci ne m’empêche pas :

– de pleurer comme une madeleine à chaque scène un tant soit peu mélodramatique dans un film, une série, une émission (qui n’a pas pleuré devant Ghost ou quand Bambi perd sa maman ?).
–  d’hurler à pleins poumons devant une souris, devant le dernier Lancel, à chaque apparition de Julien Doré ou en me coupant avec une feuille de papier.
– d’avoir envie de faire pipi toutes les 2 heures, voire plus souvent.
– d’avoir les pieds et le nez froids en permanence.
– d’aimer le rose passionnément !

N’entrons pas dans le débat des métiers « réservés » à un sexe. Une femme conductrice de camion ou de bus est dans l’imaginaire collectif vulgaire et moche, un homme esthéticien est forcément un homosexuel efféminé… (d’ailleurs je n’ai jamais compris en quoi homosexuel était une insulte). La société évolue, heureusement, mais trop lentement à mon goût…

Et vous, 100% dans votre case ou vous mixez sans complexe féminité et masculinité ?