L’épuisement professionnel

Qu’est-ce que l’épuisement professionnel ?

L’épuisement professionnel, communément appelé « burnout », est un état d’extrême fatigue physique, mentale et émotionnelle causée par la présence d’un stress chronique, principalement relié à son travail, son rôle professionnel ou son style de vie (conciliation travail/famille).
Les principales causes d’épuisement professionnel reliées au travail sont :
– La surcharge de travail
– Un manque de reconnaissance de ses pairs
– Un mauvais rapport avec ses managers
– Un manque de participation aux décisions (point de vue individuel et/ou organisationnel)
– Un manque d’information.


Les principales causes d’épuisement professionnel reliées au style de vie :

– Charge de travail imposante et insuffisamment de temps pour le repos et la socialisation
– Attentes élevées et nombreuses de la part de l’entourage
– Beaucoup de responsabilités et peu d’aide
– Manque de sommeil
– Support social déficient.

Les symptômes

L’épuisement professionnel peut se manifester par de nombreux symptômes d’ordre physiologique, psychologique, comportemental et/ou organisationnel :

Physiologiques
Fatigue et épuisement chroniques, infections virales persistantes, migraines, problèmes de concentration, troubles de sommeil, douleurs et tensions musculaires, problèmes de poids, désordres gastro-intestinaux, blessures dues à des comportements hautement risqués.

Psychologiques et émotionnelles
Dépression, désespoir, impuissance, désillusionnement, ennui, anxiété, baisse de l’estime de soi, culpabilité, méfiance, isolement, insatisfaction, frustration, hyper-irritabilité, colère, pertes de mémoire, périodes de confusion, découragement, pessimisme, cynisme, ainsi que des mécanismes de défense comme blâme sur les autres, rationalisation, déplacement et projection.

Comportementales
Absentéisme, toxicomanie, impatience, inflexibilité, baisse de créativité et d’initiative, problèmes de relations interpersonnelles, fréquents mouvements d’humeur, contacts superficiels, hyperactivité non productive, réactions excessives, diminution de la tolérance aux frustrations, désintérêt, désengagement, isolement, accroissement des risques pris au travail et dans les loisirs.

Organisationnelles
Baisse dans la qualité de services, climat d’hostilité, de compétition, de méfiance, conflits d’autorité, communication appauvrie, prise de décision ayant tendance à se faire isolément, augmentation des absences pour cause de maladie, augmentation du taux de roulement, retard au travail.

Pour prévenir l’épuisement professionnel

Plusieurs moyens peuvent être mis en œuvre, tant au niveau personnel que professionnel, afin de réduire et possiblement d’éliminer le stress chronique susceptible de mener au burnout :

▪ Ne pas hésiter à s’appuyer sur son réseau social, à partager ses difficultés avec des personnes de confiance.
▪ Être à l’affût des symptômes physiques et psychologiques liés au stress.
▪ Apprendre à reconnaître le stress et ses causes.
▪ Réévaluer l’organisation du travail avec son supérieur et ses collègues, en tenant compte des besoins de tous, y compris les siens.
▪ Se fixer des objectifs plus réalistes et plus gratifiants, dresser une liste des tâches prioritaires et déterminer le temps requis pour chacune des tâches à accomplir, en collaboration avec son employeur.
▪ Apprendre à dire non quand cela est pertinent ou nécessaire au maintien de sa santé mentale et physique.
▪ Accepter le fait qu’il est profitable et parfois nécessaire de déléguer.
▪ Se réserver des périodes pour « décrocher » durant la journée (heure du déjeuner, pause café).
▪ S’accorder quelques minutes pour se changer les idées (écouter de la musique, méditer, faire des étirements, etc.) à quelques reprises durant la journée.
▪ La technologie permet d’être accessible 24 heures sur 24. Offrir des heures de disponibilité raisonnable à son employeur et tenter de s’y limiter.
▪ Partager ses trucs et ses expériences avec des collègues ou des travailleurs autonomes de son domaine d’expertise.
▪ Examiner ses habitudes de vie. Certaines peuvent contribuer au stress, comme une grande consommation d’excitants (café, thé, sucre, alcool, chocolat, boissons gazeuses). L’exercice physique, quant à lui, peut donner un bon coup de main pour prévenir ou réduire le stress, tout en facilitant le sommeil.
▪ Se réserver du temps pour soi, sa famille, ses amis et ses loisirs.

L’approche des trois R

La démarche à suivre pour éviter l’épuisement professionnel peut également se résumer ainsi :

Reconnaître…les signes avant coureur du burnout.
Rétablir…l’équilibre mental et physique en adressant les causes de stress.
Résilience… face au stress, en adoptant des comportements et des attitudes protectrices.