Comment la méditation améliore votre qualité de vie

meditation

Nous avons tous tendance à prendre pour réalité les pensées qui défilent dans notre tête. Hors, nos pensées sont le pur produit de notre mental. Il fabrique inlassablement des représentations, des images figées de tout : du passé, du présent, du futur, de nous même, des autres et du monde, que nous prenons pour réelles : nous confondons souvent la représentation mentale que nous avons d’une chose avec la chose elle-même.
De plus, sans nous en rendre compte, du matin au soir, nous subissons notre fonctionnement mental car nos pensées arrivent et repartent sans notre consentement !
Bien au delà d’une mode, pratiquée depuis plus de 2 000 ans, la méditation est un fantastique outil qui vous permettra de mieux vous comprendre, d’observer les automatismes qui s’opèrent en vous et de les abandonner doucement pour laisser place à une autre perception de vous, des autres et du monde, beaucoup moins limitative.

Alors voici quelques raisons pour vous mettre à la méditation.

Première raison : Ne plus se laisser diriger par ses pensées et ses émotions
Nous sommes souvent happés par nos pensées et rare est le silence intérieur. Elles s’enchainent les unes après les autres et des émotions et sensations en découlent, de façon automatique.
Par exemple, qui ne connait pas le train de la négativité ? Une idée négative en entraine souvent une autre :
1er wagon : « J’ai peur pour demain »
2ème wagon : « Il y aura plein de monde à cette réunion »
3ème wagon : « Je vais être observé, mal à l’aise »
4ème wagon : « Je ne suis pas prêt, j’ai pas assez travaillé »
5ème wagon : « Si je me loupe, je serai mal vu »
6ème wagon : « ça va mal se passer… »
Etc… les images mentales défilent et le stress monte.

Ou bien, un évènement extérieur se produit et alors toute une série de phénomènes mentaux s’enchaînent en cascade dans notre esprit :
– Vous avez un rendez-vous et votre train a du retard par exemple. Le scénario commence alors, vous vous imaginez déjà courir pour arriver à l’heure et des émotions émergent comme le stress, la colère ou l’inquiétude. La situation reste pourtant la même, le train n’arrivera pas plus vite.
– Ou vous avez décidé de faire attention à votre ligne, mais vous passez devant une boulangerie et l’odeur vous attire irrésistiblement. Vous vous imaginez déjà manger ce délicieux pain au chocolat et pleins de sensations apparaissent. Il est alors fort probable que vous oubliez vos bonnes résolutions.

Notre esprit fonctionne ainsi, il produit tout seul des pensées, des images mentales, des émotions, qui vont et viennent, de façon permanente, et nous sommes sous leurs influences.
La méditation permet de prendre conscience de ces processus mentaux automatiques et de les appréhender au fur et à mesure, en apprenant à ne plus s’y accrocher et à les laisser simplement passer.
Vous serez alors plus libre, libéré de votre mental et de ses processus automatiques, et connecté à votre vrai vous !

” Ce qui rend l’humain malade, c’est sa façon d’aborder le passé, les épreuves et la beauté même de la vie “.

Deuxième raison : mieux comprendre ce qui se passe en nous
Méditer vous permet d’observer votre esprit et ses phénomènes mentaux.
Assis un coussin ou sur votre canapé, observez quels sont les pensées qui émergent en vous, soyez attentif à votre corps : « Ca me gratte quelque part », « Qu’est-ce que je vais faire à diner ?», « Je suis stressé(e), demain j’ai un rendez-vous important… », « Il faut que je pense à envoyer cet e-mail… », « mon ex me manque… »
Souvent, ça part dans tous les sens !
Depuis plus de 2 000 ans, les bouddhistes appellent notre mental le « Singe de l’esprit “, car il est turbulent, agile, imprévisible, instable, capricieux, confus, indécis, incontrôlable, sautant de branche en branche, d’idée en idée, et de passé en futur.
Et pour mieux apprivoiser notre petit Singe intérieur, il faut l’observer.
Car il se manifeste constamment :
– Il peut nous empêcher d’être pleinement présent en réunion ou dans une conversation parce qu’il nous emmènent de branches en branches ou de wagons en wagons : « je ne suis pas à la hauteur », « je ne dois pas oublier de prendre rendez-vous chez le dentiste », « il faut que je réponde à ce client », « ce soir, je me couche tôt »…
– Il nous distrait partout, sous la douche, pendant un bon spectacle, devant un film, au travail…
– Il nous tient éveillé malgré nous, ressassant le passé ou appréhendant le futur
On a tendance à être en souffrance parce que l’on reste accroché à des souvenirs douloureux (rumination mentale) au risque de rater le fleuve de la vie qui s’écoule.
La méditation vous permettra d’observer votre petit Singe intérieur qui a accumulé au fil du temps toutes vos expériences, vos pensées et vos émotions, pour mieux les comprendre et les accepter, toujours avec bienveillance et sans jugement.

« L’avenir nous tourmente, le passé nous retient, c’est pour ça que le présent nous échappe. »
Gustave Flaubert

Troisième raison: savourez chaque instant de votre vie, apprécier le moment présent
Souvent on est ici mais ailleurs à la fois. On est perdu dans nos pensées, oubliant le moment présent. Comme nous l’avons vu plus haut, en se laissant guider par notre mental ou notre petit Singe intérieur, on passe à côté du présent puisqu’il nous emmène « ailleurs ».
Repenser au passé et s’inquiéter du futur ne changera rien au moment présent. Il ne s’agit pas de se l’interdire complètement mais d’être conscient du processus mental qui s’opère en vous et de ne plus l’alimenter en s’accrochant à lui et en le nourrissant.
Faites le processus inverse : laissez passer vos pensées et recentrer votre esprit sur l’objet de votre attention. Au fur et à mesure, cela vous sera de plus en plus facile. C’est dans le moment présent que vous vivez la réalité, pas dans le futur ni dans le passé.
La méditation permet d’entrainer l’esprit en recentrant son attention sur le moment présent : votre souffle par exemple, qui, à chaque inspiration et chaque expiration, fait circuler la vie en vous.

Savourez l’instant présent
Vivre le moment présent, c’est être dans l’ici et maintenant. C’est savourez chaque instant qui passe. C’est être pleinement ouvert au monde, pleinement conscient de ce qui se passe en vous, c’est mieux percevoir, sans jugement, sans opinion, sans croyance.
C’est aussi apprendre à accepter les événements extérieurs, parfois plaisants ou parfois déplaisants, pour mieux les accueillir et y faire face.

« Je mérite bien de profiter de la vie. Je demande ce que je veux et je l’accepte avec joie ». Louise Hay

Et il y a d’autres raisons, nous en parlerons dans un prochain article…