Et si on parlait des différentes formes de violences ?

Violence

La violence verbale
La violence la plus oubliée

La violence verbale est utilisée pour intimider, pour humilier ou pour contrôler une autre personne. Elle peut être employée de façon subtile ou au contraire, être très directe.
Voici quelques exemples :

Insulter en utilisant un langage grossier et injuriant ;
Crier et élever la voix ;
Blâmer et reprocher les faits et gestes d’une personne ;
Critiquer et user de railleries ou de propos humiliants ;
Menacer de façon directe ou indirecte.

La violence psychologique
La violence la plus sournoise

La violence psychologique se situe principalement au niveau des attitudes et des comportements d’une personne. Elle vise l’intégrité psychologique de l’être humain, c’est-à-dire à dénigrer la personne dans sa valeur en tant qu’individu.
Comme la violence verbale, elle peut être employée de façon subtile ou plus manifeste.

Voici quelques exemples :

Créer un isolement social et/ou affectif autour d’une personne en dénigrant sa famille et ses proches ;
Contrôler les allées et venues d’une personne ;
Utiliser différentes formes de menaces implicites ou explicites: enlever ou tuer les enfants, se suicider, briser des objets chers, faire de fausses accusations, etc. ;
User de cruauté mentale : bouderie, indifférence, silence, exigence excessive par rapport aux tâches, prendre des décisions pour l’autre, etc. ;
Faire croire à une personne qu’elle est stupide, bonne à rien, etc…

La violence économique
La violence la plus méconnue

La violence économique se manifeste par des comportements et des actions qui empêchent une personne d’accéder à sa liberté économique. Encore une fois, cette forme de violence peut être utilisée de façon implicite ou explicite.

Voici quelques exemples :

Interdire ou fortement déconseiller à sa conjointe de travailler à l’extérieur du foyer ;
Contrôler le budget de sa partenaire et/ou saisir en tout ou en partie les revenus ou les papiers importants (passeport, carte d’identité, etc.) de sa conjointe ;
Ne pas partager avec justesse le budget familial et/ou refuser de dépenser de l’argent lors d’occasions spéciales ;
Contrôler les dépenses pour les besoins essentiels : vêtements, nourriture, frais nécessaires pour le bien-être des enfants, etc

La violence sexuelle
La violence la plus redoutée et la moins dénoncée

La violence sexuelle se traduit par toutes formes de gestes à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée ou dans certains cas, notamment celui des enfants, par une manipulation affective ou par chantage.
Il s’agit d’un acte visant à assujettir une autre personne à ses propres désirs, soit par un abus de pouvoir, soit par l’utilisation de la force ou de la contrainte, soit sous la menace implicite ou explicite.

Voici quelques exemples :

Agresser sexuellement une personne ou la forcer à avoir des relations sexuelles ;
Harceler sexuellement une personne (au travail, à l’école, dans la rue, etc.) ;
Faire des attouchements sexuels contre le gré d’une personne ;
Faire des appels obscènes ;
Avoir des relations sexuelles (ou des attouchements sexuels) avec un enfant (pédophilie) et/ou avec une personne mineure ou majeure de sa famille (inceste) ;
Exploiter sexuellement une personne à des fins pornographiques ;
Contraindre une personne à des pratiques sexuelles non-désirées (échangisme, relation anale, orale, fétichisme, utilisation d’objets sexuels, etc.) ;
Dénigrer sexuellement une personne.

La violence physique
La violence la plus connue

La violence physique se caractérise par l’emploi de gestes violents envers une autre personne. Lorsque la violence physique est utilisée, il y a de fortes chances que d’autres formes de violence soient présentes dans la relation, notamment la violence verbale, psychologique et sexuelle.

Voici quelques exemples :

Gifler, pincer et secouer ;
Serrer le bras ;
Mordre, pousser et empoigner ;
Donner des coups de pied, frapper ;
Séquestrer (enfermer) ;
Menacer avec une arme ;
Faire une tentative de meurtre ;
Lancer des objets.