Quelques facteurs de risques psychosociaux en entreprise

risques psychosociaux

Stress :

Le stress fait référence à une tension physique et psychologique susceptible d’avoir des effets néfastes pour une personne. Un stresseur est un événement ou une situation qu’une personne perçoit comme une menace, ce qui provoque une adaptation ou une réponse au stress. Le stress peut être associé à des situations plaisantes ou pénibles. Par conséquent, les effets du stress peuvent être positifs ou négatifs. Le stress n’est pas nécessairement mauvais, sans stress, il n’y aurait aucune productivité et aucun engagement. Le stress constitue un problème lorsque des personnes ne sont plus en mesure de faire face à une situation et qu’ils se sentent submergés.

Relation entre exigences professionnelles et maîtrise/efforts et reconnaissance :

Le stress au travail est causé principalement par un conflit entre les exigences professionnelles et la gestion de la charge de travail et entre les efforts et la reconnaissance. Un employé éprouvera un stress si les exigences professionnelles et la gestion de la charge de travail n’augmentent pas ou ne diminuent pas de façon proportionnelle. Il en va de même de la relation entre les efforts et la reconnaissance. Les changements apportés à l’organisation peuvent contribuer à créer un milieu de travail propice à la santé mentale, particulièrement lorsque les employés sentent que leurs efforts sont récompensés de façon appropriée et qu’ils exercent un contrôle sur leur travail.

Présentéisme :

Dans le cas du présentéisme, l’employé au travail présente une réduction de sa performance en raison d’un problème de santé pour lequel il devrait s’absenter du travail. L’employé au travail qui n’est pas présent mentalement, en raison d’une maladie, de pressions extrêmes dans sa vie familiale ou personnelle, ou de stress, ne s’accorde pas suffisamment de temps pour améliorer son état de santé. Le présentéisme survient lorsqu’un employé éprouve les sentiments suivants :

  • il ne peut se permettre de prendre une journée de congé
  • il n’existe aucun plan de rechange au cas où il doit s’absenter du travail
  • sa charge de travail augmentera à son retour au travail
  • il se sent obligé de participer personnellement aux réunions ou aux événements
  • il est préoccupé par l’insécurité d’emploi liée à la réduction des effectifs et à la restructuration

Épuisement professionnel, burn-out :

Le syndrome d’épuisement professionnel est un état d’épuisement physique, émotionnel et psychologique causé par une exposition de longue durée à des situations professionnelles exigeantes. L’épuisement professionnel est le résultat d’un stress cumulatif. Nous sommes tous susceptibles de souffrir d’un épuisement professionnel. Cependant, les emplois associés à des exigences élevées et à un faible soutien peuvent augmenter les risques d’épuisement professionnel et réduire l’engagement des employés. Les cas d’épuisement professionnel sont souvent plus élevés chez les personnes qui exercent une profession d’assistance à autrui, par exemple dans le domaine des soins de santé, de l’enseignement ou de la consultation. L’épuisement professionnel comporte trois grandes caractéristiques :

  • épuisement (l’épuisement ou le drainage des ressources intellectuelles)
  • cynisme (une attitude indifférente ou distante face au travail)
  • manque d’efficacité sur le plan professionnel (la tendance à évaluer la performance de façon négative, ce qui entraîne un sentiment d’insuffisance et une faible estime de soi lié au travail)

Harcèlement, violence, intimidation et persécution collective :

La plupart des gens associent la violence à une agression physique. Cependant, la violence en milieu de travail est un problème beaucoup plus vaste. Elle se définit comme tout acte où une personne se sent maltraitée, intimidée ou agressée dans le contexte de son travail, par exemple :

  • comportement menaçant : menace à l’intégrité physique, destruction matérielle, objets lancés
  • menaces verbales ou écrites : toute expression de l’intention d’infliger du mal
  • harcèlement : tout comportement généralement considéré comme malvenu qui abaisse une personne, la gêne, l’humilie, l’ennuie, ou l’injurie, que ce soit par des mots, des gestes, de l’intimidation, de la contrainte ou d’autres comportements inappropriés
  • violence verbale – jurons, insultes ou langage condescendant
  • agression physique – coups portés de la main ou du pied, poussées ou bousculades
    intimidation – comportement déraisonnable ou inapproprié répété dirigé contre un employé (ou un groupe d’employés) qui présente un risque pour la santé et la sécurité
  • persécution collective – intimidation continue et systématique à l’égard d’une personne par son ou ses collègues de travail, qui se traduit, par exemple, par des grossièretés et de l’intimidation physique, et par un comportement plus subtil et parfois non intentionnel qui se traduit par une marginalisation sociale et une exclusion

De nombreuses lois en matière de santé et de sécurité au travail ont été modifiées pour tenir compte des préjudices au mieux être psychologique. Les entreprises ne doivent pas tolérer les comportements violents, y compris les agressions, le harcèlement ou les menaces de violence. Les comportements violents ou agressifs affectent la santé mentale de tous au sein de l’entreprise et créent un milieu de travail psychologiquement dangereux empreint de peur et d’anxiété.

Stigmatisation et discrimination :

La stigmatisation est une attitude et une croyance personnelles qui portent à étiqueter un groupe de personnes, par exemple les personnes atteintes d’une maladie mentale et/ou d’un handicap. La stigmatisation crée de la peur et engendre une discrimination qui décourage les individus et leurs familles d’obtenir l’aide dont ils ont besoin.

Les addictions au travail :

Les consommations occasionnelles ou répétées de substances psychoactives (alcool, drogues, médicaments…) peuvent mettre en danger la santé et la sécurité des salariés et être à l’origine d’accidents du travail. Les risques liés aux addictions doivent faire l’objet d’une démarche de prévention associant la mise en place de mesures collectives et la gestion des situations individuelles..