Violences conjugales. Appelez le 3919

 

Violences conjugales

Il y a un sujet qui me tient à cœur c’est celui de la violence conjugale.
Un sujet plutôt féminin malheureusement même s’il existe aussi nombre d’hommes subissant ou ayant subit à un moment de leur vie des violences conjugales.

Une femme meurt tous les 3 jours et une femme sur 10 est victime de violence conjugale au quotidien. Pourtant encore aujourd’hui un nombre trop important de femmes n’ose pas partir du foyer. Pourquoi ces femmes ont-elles tant de a mal à fuir leur compagnon violent?
Il est difficile pour elle de se détacher d’une histoire d’amour qui avait si bien commencé et qui a connu tendresse et de complicité. Souvent les femmes battues se jugent responsables de ce qui deviendra le « nid » familial. Par conséquent, elles n’arrivent à rompre les liens et à s’enfuir. Elles ont également peur des représailles, peur qu’on leurs retire les enfants et parfois même des conséquences financières qui pèseront sur elles lorsqu’elles seront seules.
Ces femmes sont en fait victime de manipulateurs. Ils sont souvent immatures, à tendance paranoïaque et intolérants à la frustration. La violence représente pour eux un véritable moyen d’expression. Ils ne savent pas régler leurs conflits autrement.

Le plus difficile, c’est qu’entre chaque crise, l’homme violent sait se montrer agréable et les victimes reprennent espoir. Elles tombent souvent dans le piège du manipulateur et sont alors persuadées que leurs conjoints changeront. Lorsqu’il y a rechute et donc violence, la femme parle à nouveau de séparation et c’est à cet instant que le manipulateur multiplie les chantages affectifs (menace de suicide, menace de représailles,…). Le résultat ne se fait pas attendre car la victime n’ose plus faire le pas vers la séparation et n’envisage plus parler de séparation.
La décision de partir est d’autant plus compliquée que l’entourage ne s’aperçoit pas toujours des maltraitances subies. L’agresseur a un double visage. En société, il peut se montrer agréable ce qui trompe l’entourage sur sa vraie personnalité. Mais à l’intérieur du couple, il est l’autre visage. Il joue constamment sur la peur. Il a beaucoup d’emprise sur sa victime ce qui la paralyse et l’empêche de se défendre. La victime accepte de plus en plus de violence qu’elle soit morale ou physique. Au début de leur histoire, rien ne semble présager d’une quelconque violence. Ensuite, des remarques insidieuses se font de plus en plus présentes. Arrive ainsi une période de violence morale avec des injures, humiliations, reproches culpabilisants… Cette violence est insidieuse et permet à l’agresseur de casser toute confiance en l’autre et donc d’avoir une emprise totale sur l’autre. Pour ce qui est de la violence physique, elle peut également arriver après toute ces phases. Cependant elle peut aussi coexister lors des phases précédentes mais dans tous les cas, elle ne va qu’en s’amplifiant.
Le déclic vers la décision d’une séparation survient généralement après un épisode d’une violence insoutenables et le plus souvent, seules ces situations extrêmes font tomber les oeillères. Elles peuvent agir comme une décharge émotionnelle débouchant sur une rupture définitive avec le conjoint.


La violence est la loi de la brute. R. Rolland

Dialogue de couple

Amour

Je ne sais pas comment lui parler…
Si toutes vos tentatives de dialogue en couple vous laissent l’impression de parler à un mur, c’est peut-être le moment de tenter autre chose ? Voyons ça.
Quand je lui parle, il (elle) s’énerve

Rappelez-vous que dans un couple, on est deux, ce qui signifie que les deux membres du couples représentent 50% du pouvoir de décision chacun. Vous avez donc 50% ; il me semblait important de le rappeler.

Or, lorsque votre partenaire ne répond pas à votre besoin d’être écouté(e) et compris(e) et que vous le (la) laissez vous infligez un silence pesant, il (elle) grignote votre pouvoir de décision dans le couple. Certain(e)s sont très fort(e)s pour ça, mais ils (elles) sont fort(e)s parce que leur partenaire les laisse être fort(e)s.

À vous ne pas vous laisser imposer ce type de violence comportementale.

Qu’est-ce que « parler » ?

On peut parler de mille et une manières, puisque le langage nous autorise toutes les libertés. Mais dans le couple, on confond souvent « parler » et « se plaindre », et les personnes qui se cachent dans le silence le savent bien, c’est pourquoi celui (celle) qui a besoin d’exprimer son désarroi se trouve frustré(e) de ne pas être entendu(e) ni aimé(e), puisque c’est la finalité en amour, non ?

Si vous avez quelque chose à dire, assumez-en la responsabilité. C’est-à-dire que vous devez effacer de votre vocabulaire tout ce qui est de l’ordre du reproche (qui commence par « tu ») et le remplacer par « je ». Le site est plein de conseils en communication non-violente, n’hésitez pas à lire les articles.

Fixez vos limites

Quand un enfant abuse, que fait-on ? On lui fixe des limites. Mais quand c’est adulte, pourquoi s’empêcherait-on de faire pareil ? Il y a des personnes qui ont besoin d’être recadrées dans la relation.

« Ce que tu fais là ne me convient pas » fait partie des phrases indispensables si on veut se faire respecter.

Comme je la rappelais en début d’article, votre amoureux (amoureuse) ne vous fait pas une fleur d’être avec vous : c’est un choix réciproque de s’aimer.

Pour découvrir la puissance de la pensée positive, Louise L. Hay nous invite à nous imprégner des citations suivantes :

 

Pensées positives
Pensées positives

J’habite un monde d’amour et d’acceptation.

La vie m’aime et je suis en sécurité.
Je fais confiance en l’Intelligence pour influencer mes affaires et je cours de succès en réussite.
Je parle avec sagesse et discernement.
Désormais je prends mon corps en charge avec amour.
Je me réjouis de l’amour que j’ai à donner.
C’est l’amour qui anime ma vie.
Je reçois l’amour que je donne.
Financièrement, je suis toujours à l’aise.
Je trouve de l’aide partout où je me tourne.
L’amour inconditionnel c’est simplement un amour qui n’attend rien en retour.
Je suis le créateur et l’acteur de ma vie.
Les êtres sont comme des fleurs. Chacun à sa beauté propre, chacun s’ouvre et s’épanouit à sa manière et à son rythme.
Je suis ici pour remplir une mission.
Toutes mes nouvelles habitudes m’aident de façon positive.
Aujourd’hui je choisis de dépasser mes limites d’hier. Je suis prêt à m’ouvrir à quelquechose de nouveau.
Je mets de l’amour dans mon regard et je vois tout clairement.
Il n’y a pas quelque chose  à faire. Il y a quelque chose à savoir.
Plus je comprends de choses et plus mon univers s’élargit.
Je me fais toujours confiance.
La manière dont nous voyons ce qu’il y a à l’extérieur de nous reflète ce qu’il y a en nous.
Mon corps est un ami et j’en prends soin.
Je reconnais désormais ma créativité et j’y fais honneur.
Je me félicite pour les grandes et petites choses que je réalise.
Décidez de dépasser les limites de votre esprit humain actuel. Oui vous le pouvez.
Je revendique mon pouvoir et je dépasse toutes mes limites.
Je ne peux pas me sentir perdu, seul, ou abandonné

Je suis en paix avec le départ de ceux que j’aime.
J’aime ce que je pense.
Je donne à la Vie avec joie et la vie me le donne avec Amour.
L’amour fait toujours disparaitre la douleur.
Les émotions sont des pensées qui sont actives dans notre corps.
Si vous vous aimez vous aurez l’énergie de surmonter rapidement tous les problèmes.
J’adore les enfants et les enfants m’adorent.
M’aimer moi-même et les autres me permet de m’épanouir et de vivre au maximum de mes possibilités.
Je m’aime dans toutes les expériences que je traverse et tout va bien.
Quand nous sommes prêts à évoluer notre vie s’épanouit de façon merveilleuse.
Grâce à mes factures, j’affirme ma capacité de payer.
Je partage mes ressources et mon savoir avec la Vie.
J’ai choisi des parents qui me conviennent parfaitement dans cette incarnation.
Je suis financièrement à l’aise.
Mon corps est en paix, heureux, en bonne santé et moi aussi.
En élargissant mes horizons, je fais facilement disparaître mes limites.
Je suis une expression individuelle de la Vie.
Je peux guérir en toute sécurité.
Je transforme les leçons à apprendre en partie de plaisir
Je fais des choix nouveaux, différents, plus positifs, qui me nourissent de l’intérieur.
Ma maison et mon coeur sont des lieux de paix et de bonté.
La seule chose que vous pouvez vraiment maîtriser c’est ce que vous pensez au moment présent. Vous avez tout pouvoir sur votre pensée du moment.
Je me crée avec amour une santé parfaite.
La sagesse que je cherche se trouve en moi.
Je mérite ce que la Vie a de mieux à m’offrir.
La mort est une porte qui s’ouvre sur une vie nouvelle.
La nourriture est une amie. Je la remercie de me donner sa vie pour me nourrir.
Chaque instant est un nouveau départ.
Je fais circuler les bonnes nouvelles.
Mon but est de m’aimer davantage de jour en jour.
Tout ce dont j’ai besoin est à portée de ma main.
Je choisis un mode de vie paisible.
Le pardon possède un pouvoir de guérison que j’ai toujours à ma disposition.
Nos parents sont des gens merveilleux.
Tout va bien. J’ai tout ce dont j’ai besoin en ce moment.
Mes pensées déterminent ma vie.
Nous sommes de merveilleux êtres spirituels qui vivont une expérience humaine.
Je découvre maintenant de nouvelles et merveilleuses expériences. Je suis en sécurité.
Je concentre doucement mon esprit sur les belles choses de la vie.
Le pouvoir se trouve dans le moment présent. Affirmez votre pouvoir.
Ma conscience est riche.
Je me libère et je pardonne.
Toutes mes expériences font partie de la richesse et de la plénitude de la Vie.
C’est avec moi-même que j’entretiens la meilleure relation.
L’amour est le fondement de ma religion.
J’ai la responsabilité de ma vie.
Mes rêves sont des experiences pleines de joie et de tendresse.
Je m’aime et je m’accepte exactement tel que je suis.
Je suis en paix avec ma vie sexuelle.
Quelque soit mon épreuve, je sais que je suis aimé.
Je suis détendu car je sais que la Vie est toujours là pour me soutenir, m’aider et me réconforter.
Pour réussir vous devez penser que vous êtes une réussite et non un échec.
Je ne suis jamais pressé car j’ai toute la vie devant moi.
Si je suis maintenant dans cette situation c’est que j’ai quelquechose à en apprendre.
Parce que chacun de nous est unique, il ne peut y avoir ni comparaison, ni concurrence.
Je choisis les pensées qui me réconcilient avec l’idée de vieillir.
L’amour désamorce toujours la violence.
Aujourd’hui est un monde merveilleux pour créer, imaginer, produire et visualiser ce que je désire.
Je contemple le monde avec les yeux de l’amour.
Mon travail favorise la manifestation de mon potentiel le plus élevé.
Source : Pensées pour transformer votre vie – Louise L. Hay (Editions Vivez Soleil)

Comment gérer son stress avec la Sophrologie ?

sophrologie

On se sent démotivé(e), las(se) parfois même irrité(e). On a l’impression de jongler entre un travail harassant, un chef qui nous en demande toujours plus, et une vie de couple et de famille épuisante. On voit uniquement le négatif, on n’entend plus que les cris des enfants, les bruits de la rue, les reproches, les critiques…

Tous ces moments de la vie où l’on arrive plus à faire face à la pression du travail, aux difficultés sentimentales et/ou familiales et à toutes les tensions du quotidien sont des moments de stress.

Le stress nous permet de nous mettre action , il peut être moteur mais lorsque les stresseurs deviennent trop importants et que nous atteignions nos limites d’adaptation , notre organisme s’épuise .

Cette réponse évolue en 3 phases :

  • Une phase d’alarme , une phase de résistance et une phase d’épuisement avec des conséquences à la fois psychologique et physique.

Une contrainte sociale , quelque que  soit la forme  peut provoquer une réponse de stress qui émet à la réponse de fuite ou d’attaque qui favorisait la survie au début de l’humanité. Le problème aujourd’hui c’est que la contrainte sociale interdira d’attaquer et la fuite ne sera pas toujours possible.

Dans les phases d’alarme et de résistance la sécrétion trop importante de » cortisol » hormone du stress , peut atteindre des fonctions cognitives supérieures comme l’attention , la concentration , la mémoire et de ce fait modifier la pensée logique et l’efficacité dans la solution d’un problème.

A la phase d’épuisement , la faillite des ressources hormonales peut conduire à un état de passivité (nous passons d’un état compétent à incompétent)

La personne n’a plus les moyens biologiques de fuir ou d’attaquer

Continuer la lecture de « Comment gérer son stress avec la Sophrologie ? »

Education

Education
La situation actuelle traduit une crise profonde au niveau de la vie démocratique, de l’économie, de l’organisation sociale et des valeurs morales.
Cette conjoncture interpelle l’école dans sa mission de socialisation et l’invite à adhérer au développement des valeurs démocratiques, écologiques, interculturelles et d’ouverture sur le monde.
L’école doit non seulement instruire et transmettre des connaissances et des valeurs mais elle doit, à mon sens plus que jamais, faire acquérir aux élèves des savoir-faire et des savoir-être visant la transformation des attitudes, des habitudes et des comportements pour mieux les outiller dans l’exercice d’une démocratie engagée.
Les stratégies pédagogiques doivent promouvoir l’intégration des valeurs comme la tolérance, le respect des droits, la non-violence, la protection de l’environnement, etc.
À la longue, si les élèves font l’apprentissage répété de telles valeurs dans la vie quotidienne, tout particulièrement dans leurs relations avec leurs pairs, leurs parents et les enseignants et enseignantes de leur école, ils en comprennent ce que signifie la vie démocratique.
Dans une société pluraliste comme la nôtre, l’école doit être un agent de cohésion: elle doit favoriser le sentiment d’appartenance à la collectivité, mais aussi l’apprentissage du «vivre ensemble». Dans l’accomplissement de cette mission, l’école doit être attentive aux préoccupations des jeunes quant au sens de la vie; elle doit promouvoir les valeurs qui fondent la démocratie et préparer les jeunes à exercer une citoyenneté responsable; elle doit aussi prévenir en son sein les risques d’exclusion qui compromettent l’avenir de trop de jeunes.
Qui parmi nous n’a pas rencontré de ces jeunes qui cherchent de plus en plus un sens à leur vie ou sont en quête d’un projet signifiant auquel s’accrocher pour se réaliser pleinement et comprendre la dynamique des rapports sociaux au sein de la société moderne.
Il me semble donc impératif que ces futurs citoyens soient sensibilisés à la complexité des enjeux et des défis auxquels ils seront confrontés. Ils doivent acquérir progressivement les compétences nécessaires pour devenir des citoyens, citoyennes critiques, libres, responsables et solidaires dans une société caractérisée par les interdépendances globales et locales et l’interaction des différentes cultures qui la composent et qui l’animent. Cette visée fondamentale appelle l’école d’aujourd’hui à analyser cette nouvelle conjoncture et à prendre les mesures nécessaires pour favoriser le développement de la vie communautaire, l’appartenance et l’intégration des futurs citoyens à leur milieu afin qu’ils participent activement à la vie politique et sociale de la société dans laquelle ils évolueront.
Cette mission éducative peut, à première vue, vous paraître audacieuse et idéaliste mais quel défi !
Quel défi intéressant que de participer à la construction d’une société plus libre, plus juste, plus démocratique, plus tolérante, plus équitable, plus responsable, plus ouverte à l’Autre !
Bien sûr, il ne s’agit pas uniquement de se déclarer ouvert à de telles valeurs, il faut les pratiquer et les faire pratiquer.
Je reste persuadée que seule l’éducation peut nous aider à combattre tous les obscurantismes, toutes les formes de radicalisations…

Atelier Estime de Soi

Atelier Estime de Soi

L’estime de soi est un jugement que l’on porte sur sa propre personne et qui est vital à notre équilibre psychologique.
Lorsqu’il est positif, nous nous sentons « bien dans notre peau » et nous pouvons agir efficacement, et affronter les difficultés de l’existence en toute quiétude.
Mais lorsque notre regard sur nous-mêmes est négatif, il engendre une souffrance permanente qui vient ruiner notre vie.
Développer l’estime de soi est un travail parmi les plus utiles qui soient pour développer notre aptitude au bonheur et retrouver ou booster notre joie de vivre.
Concrètement, l’estime de soi repose sur trois « piliers » : l’amour de soi, la vision de soi et la confiance en soi.
Durant ces deux sessions, nous explorerons ce qui se cache derrière ces trois concepts et nous vous livrerons les clés qui vous permettront de vous améliorer dans ces trois directions.
La session débutera par une auto-évaluation de votre niveau d’estime de vous-même.
Nous mettrons ensuite en lumière les croyances qui soutiennent la faible estime de soi. Grâce à la désensibilisation des chocs émotionnels par les mouvements oculaires, vous apprendrez à modifier des pensées négatives qui souvent vous ont été transmises dès votre plus jeune âge.
Vous renforcerez ensuite vos ressources et dirigerez vos pensées sur les choses concrètes de votre existence qui vous permettront de renforcer l’estime de vous même.
Vous apprendrez à utiliser l’auto-hypnose pour développer ces ressources après cette formation. Pour clôturer cet atelier, nous procéderons à une nouvelle évaluation vous permettant de mesurer le bénéfice immédiat de cette journée. Vous disposerez d’un certificat de participation qui témoignera également de votre initiation à la Decemo…

Pour qui ?

Pour toutes les personnes qui ont un problème avec le fait de passer à l’action et à s’engager dans un projet qui les motive vraiment. Pour ceux et celles qui se sentent mal à l’aise dans leur peau, qui n’arrivent pas à s’accepter ni à s’aimer. Si vous êtes dans cette situation, si vous manquez de confiance en vous, si vous vous rabaissez constamment, ce stage est fait pour vous. Vous ressortirez de cette journée gonflé(e) à bloc avec tous les outils pour améliorer rapidement votre estime de vous-même.

Renseignements pratiques – Inscription obligatoire

Cet atelier d’une journée se déroulera à Lyon les lundi 19 et jeudi 23 septembre de 17h30 à 20h30
Coût : 150 euros (2 enregistrements mp3 d’auto-hypnose (confiance en soi et estime de soi et 1 certificat de participation compris).